Moustique > Moustique tigre > Larves de moustique tigre : prévenir leur apparition, les tuer

Larves de moustique tigre : prévenir leur apparition, les tuer

larve de moustique tigre

L’hiver arrive à sa fin et vous attendez avec hâte le retour des beaux jours, avec une petite appréhension cependant : les moustiques tigres vont refaire leur apparition.

La différence entre un moustique tigre et un moustique commun

Présent tout particulièrement dans le sud de la France, le moustique tigre, aedes albopictus de son nom scientifique, se différencie du moustique commun par sa taille et diverses autres attributs. Il est en effet bien plus petit que le moustique que nous avons l’habitude de croiser. Le tigre a également tendance à être plus actif en début ou en fin de journée et il vole plus lentement que le moustique commun. Il ne semble pas avoir peur des gestes que nous pouvons faire pour l’éloigner et de nombreux individus sentent une petite douleur au moment de la piqûre. Ses ailes sont noires et son corps se pare de rayures noires et blanches, légèrement brillantes. Si vous l’écrasez, vous remarquerez d’ailleurs un peu de poudre sur votre main.

Pourquoi les larves aiment-elles l’eau stagnante ?

Vous l’avez certainement remarqué, les moustiques pullulent aux abords des mares d’eau stagnante, des récupérateurs d’eau ou des piscines à l’abandon. C’est en effet dans une eau stagnante que les moustiques tigres femelles viennent pondre leurs œufs. Avec près de 200 œufs pondus tous les deux jours, vous allez vite vous retrouver coloniser si vous habitez à proximité d’une réserve d’eau. Les œufs de moustique tigre restent à la surface de l’eau, puis les petites larves, des sortes de vers sans pattes et sans ailes, se laissent flotter. Au bout de deux à trois jours, elles se transforment en nymphes, de petites créatures ailées qui peuvent sortir de l’eau mais y replongent dès qu’elles ont besoin de se sentir protégées. Une eau dans laquelle il n’y a pas de mouvements représente donc l’habitat idéal pour des larves. Elles peuvent y proliférer en toute tranquillité. Une piscine bien filtrée et correctement traitée n’accueillera pas de moustiques tigres.

Comment prévenir l’apparition des larves de moustiques tigres ?

Un moustique tigre femelle peut vivre environ un mois et pond 200 œufs tous les deux jours. Chaque moustique peut donc donner vie à 3 000 moustiques supplémentaires et vous rendre la vie infernale. Pour prévenir l’apparition des larves, supprimez tous les risques potentiels d’eau stagnante dans votre jardin. Videz régulièrement la coupelle des pots de fleurs, vérifiez qu’aucun endroit ne serve de petit réservoir d’eau sale et couvrez bien votre piscine si elle n’est pas entretenue. Abreuvoir pour oiseaux, arrosoir, gouttières, brouette, seau, baril de recyclage… tout peut servir de nid pour les jeunes moustiques tigres ! Si vous possédez un bassin non filtré dont vous ne pouvez pas changer l’eau, traitez-le avec un larvicide sans danger pour sa flore.

Comment tuer les larves de moustiques tigres ?

La manière la plus radicale de tuer des larves de moustiques sera de changer régulièrement tous les réservoirs d’eau de votre jardin. Videz-les tous les jours ou tous les deux jours, pour que les œufs et les larves qui y auront éventuellement été pondus n’aient pas le temps de se développer. Si vous avez un récupérateur d’eau, que vous n’allez évidemment pas vider tous les deux jours, vous pouvez y mettre quelques gouttes d’huile essentielle à l’aide d’une pipette. L’huile se répandra sur la surface de l’eau, formant une fine pellicule qui asphyxiera les larves. C‘est une solution entièrement naturelle, qui garantit de bons résultats. Vous pouvez aussi opter pour la solution des poissons rouges. Installez un ou deux poissons dans votre récupérateur d’eau : ils se nourriront des larves de moustiques. Attention cependant en hiver, car l’eau pourrait geler, entraînant la mort de vos poissons. Il existe également des pastilles anti-moustique, à déposer régulièrement dans tous vos points d’eau.

Comment reconnaître une larve de moustique tigre ?

Les œufs de moustique tigre, une fois pondus à la surface d’une eau stagnante, s’agglomèrent entre eux et forment de petits tas flottants. Lorsqu’ils éclosent, les petites larves se laissent flotter à la surface de l’eau, avec une partie du corps totalement immergée et l’autre partie qui affleure, pour se nourrir et emmagasiner de l’oxygène. Vous les reconnaîtrez facilement à leur curieuse façon de se déplacer. Elles se tortillent en effet par des à-coups qui les font se plier dans un sens, puis dans l’autre.

Quels sont les risques si vous vous faites piquer par un moustique tigre ?

Contrairement à certaines idées reçues, le moustique tigre pique de nombreuses fois. La femelle a en effet besoin de sang pour reprendre des forces avant d’aller pondre, soit tous les deux jours ! Le tigre vole donc d’une personne à une autre et peut facilement transmettre des maladies. Cette espèce de moustique est connue pour transporter les virus de plusieurs maladies tropicales, comme le zika, la dengue ou le chikungunya. Les zones les plus infestées sont les régions du sud de la France parce que c’est là que le tigre prolifère. Il suffit qu’une personne qui couve l’un de ses trois virus rentre de ses vacances dans un pays tropical et se fasse piquer en France pour que la maladie commence à se transmettre. En effet, le moustique pique puis propage le virus dans les 100 ou 150 mètres aux alentours. Si vous ressentez des symptômes inquiétants, comme des fièvres intenses, des maux de tête, des douleurs articulaires… vous avez l’obligation d’alerter les autorités pour que celles-ci mettent en place des mesures sanitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *