Moustique > Moustique tigre > Quelles maladies transmet le moustique tigre ?

Quelles maladies transmet le moustique tigre ?

Les moustiques tigres de type aedes aegypti ou aedes albopictus véhiculent des maladies virales comme le chikungunya, la dengue et le zika. Les épidémies nécessitent un suivi sérieux à cause de leur propagation en France métropolitaine notamment, dans les départements du sud et souvent en été. Les traitements, eux, servent à atténuer les symptômes plus ou moins importants.

Tout savoir sur le chikungunya

Le moustique tigre se repère grâce à sa présence de rayures noires et blanches sur le corps et les pattes. De par sa piqûre, il transmet à l’homme le virus et inversement, l’insecte gorgé de sang infecté contamine alors plusieurs individus. On observe un temps d’incubation entre 2 et 7 jours.

Quels sont les symptômes ?

Le chikungunya doit son nom à la posture voûtée de l’être humain suite aux douleurs articulaires des genoux et des hanches. Les membres sont également touchés notamment les extrémités comme les poignets, les doigts et les chevilles.
Les malades ont de la fièvre, des nausées, des douleurs musculaires et éprouvent une grande fatigue. Ils sont souvent atteints de maux de tête et ont des démangeaisons ainsi qu’une éruption cutanée.
Les enfants, eux, souffrent de saignements au niveau des gencives et quelque fois du nez.
Figurent parmi la population à risque, les bébés, les femmes enceintes et les personnes âgées. Par conséquent, une hospitalisation peut être envisagée.

Si parfois, les symptômes sont légers et disparaissent en quelques semaines, ils peuvent durer jusqu’à plusieurs mois voire plusieurs années.

Du côté des traitements

Des analyses de sang sont effectuées pour identifier le chikungunya et poser le bon diagnostic.
Comme pour la plupart des virus, il n’existe pas vraiment de remède. Toutefois, un médecin généraliste prescrit des médicaments pour soulager les douleurs intenses au niveau des articulations. Il s’agit d’antalgiques et de molécules anti-inflammatoires.

En fonction de la durée des arthralgies, des corticoïdes peuvent être administrés et dans les cas les plus graves, des spécialités sous forme de perfusion seront préconisées en milieu hospitalier.

Des mesures de prévention

Il est possible de se protéger des moustiques tigres en menant des actions collectives et individuelles.

Voici une liste non exhaustive :

  • Mettre des habits suffisamment longs et amples
  • Pulvériser des répulsifs cutanés sur le corps exposé à la lumière
  • Poser une moustiquaire autour de soi ou du lit imprégnée d’insecticides

Les moustiques se reproduisent dans les eaux stagnantes aussi les collectivités décontaminent les marécages et les fossés entre autres.

Au niveau individuel, il faut :

  • Vider les coupelles sous les pots de fleurs
  • Ôter l’eau des différents récipients
  • Scruter les pneus usés et les déchets encombrants
  • Aspirer les flaques d’eau
  • Ne planter pas trop près de la maison
  • Couvrir la piscine en hiver si vous en possédez une
  • Investissez ou faites creuser un bassin afin que vos poissons rouges qui se nourriront de larves de moustiques

Zoom sur la dengue

De nombreuses équipes au sein de l’Institut Pasteur font des études sur le virus de la Dengue et ont mis en avant un procédé breveté. Il est possible de réaliser un diagnostic de la maladie virale à partir du sérum grâce à une puce ADN.

La dengue est due à un virus transmis par le moustique tigre qui appartient à la famille des Flaviviridae tout comme le virus West Nile et de la fièvre jaune. Le virus a la particularité de se répartir en 4 stéréotypes à l’origine de l’infection.

Un tour d’horizon des symptômes

104 cas ont été répertoriés dans 7 régions en France métropolitaine en 2018 et le virus est transmis par la piqûre d’un moustique femelle infecté. Le temps d’incubation varie entre 4 et 10 jours.

Les symptômes ressemblent à ceux du chikungunya qui sont :

  • Forte fièvre avec état grippal
  • Hypotension et anorexie
  • Maux de tête, douleurs articulaires et musculaires
  • Éruption cutanée
  • Le patient se déplace de manière affectée sur la pointe des pieds d’où le nom de la maladie, la dengue

La dengue hémorragique

On observe un taux de 1% des cas qui évoluent vers une forme très sévère, à savoir la dengue hémorragique.
Les malades sont faibles et les troubles digestifs sont permanents. Ils présentent des ecchymoses, des hémorragies gastro-intestinales, cérébrales et cutanées. Cela concernerait les enfants âgés de moins de 15 ans.

Le traitement de la dengue

Il n’existe pas vraiment de traitement pour guérir la maladie de la dengue. Cependant, votre médecin peut vous conseiller de prendre des sédatifs et des médicaments pour atténuer les douleurs et diminuer la fièvre.
Néanmoins, il n’est pas recommandé de prendre de l’aspirine pour les problèmes hémorragiques.

Le Zika

Le virus Zika se transmet de la même façon que les autres maladies à partir d’une piqûre de moustique tigre. 70 à 80% des cas ne présentent pas de symptômes. Toutefois, pour le pourcentage restant, les personnes peuvent contracter une conjonctivite, des troubles digestifs et des oedèmes des mains voire même des pieds. Les troubles variés moins intenses ne nécessitent pas une hospitalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *