Moustique > Moustique tigre > Piège à moustique tigre : lequel acheter ? le fabriquer vous-même ?

Piège à moustique tigre : lequel acheter ? le fabriquer vous-même ?

pièce a moustique

Les moustiques sont de plus en plus résistants, on en rencontre même l’hiver lorsque le temps est humide. L’ aedes commun, l’aedes aegypti et l’aedes albopictus (moustique tigre) véhiculent des maladies différentes les uns des autres. Pour les combattre, il existe des répulsifs vendus dans le commerce, d’autres, naturels ou encore des pièges à moustiques.

Pourquoi les moustiques vous piquent, vous particulièrement ?

Pour bien combattre un ennemi, il faut le connaître lorsque l’on sait où est son point faible, il est plus facile de parer son attaque.

Les moustiques, quels qu’ils soient, repèrent en premier lieu, les émanations de CO2, le dioxyde de carbone que l’on expulse à chaque respiration, ce que l’on appelle aussi le gaz carbonique. Ils attendent dans un endroit humide, un bosquet d’arbres, des herbes hautes, des fleurs, puis, lorsque la femelle doit s’apprêter à pondre, elle vient directement piquer la personne dont le CO2 est le plus proche de ses goûts personnels.

L’aedes commun pique, on ressent une démangeaison, il ne faut pas gratter sous peine d’infecter le point de piqûre, c’est tout ce que l’on risque.

L’aedes aegypti peut inoculer la dengue et la fièvre jaune, il est de couleur marron et mesure 5 mm.

L’aedes albopictus est noir avec des taches et rayures blanches sur les pattes et sur le dos. Il peut véhiculer la dengue, le chikungunya et le zika, mais ce n’est pas systématique, les risques restent assez minimes.

La prévention

Elle consiste à vider toutes les eaux stagnantes autour de chez soi et couper les herbes hautes. Une fontaine, un bassin, une piscine, ne sont pas des nids d’incubation de moustiques si l’eau est en agitation constante même en circuit fermé.

Lorsqu’il fait très chaud, on doit se badigeonner la peau avec des répulsifs corporels, ou de l’huile de coco ou d’argan. À savoir qu’une peau même légèrement hâlée, est plus difficile à piquer par un moustique, elle est plus épaisse, comme si une corne se formait à sa surface. C’est pourquoi les personnes à peau blanche se font plus souvent piquer que celles à peau foncée. Ensuite, au bout de quelques semaines, même les peaux restées blanches supportent plus les piqûres, des anti-corps se forment, on ressent beaucoup moins les démangeaisons.

Le piège à moustiques

Il existe des répulsifs à ultrasons, les prises anti-moustiques, et certaines plantes qui sont de véritables barrières contre tous les aedes entrés déjà dans la maison. Mais les pièges sont, de loin, meilleurs que les répulsifs non corporels.

Très répandu aux Antilles et en Polynésie, le piège à moustiques avec ventilateur fonctionne à condition de l’installer à un point stratégique. C’est une sorte de manche à air à laquelle est accroché un ventilateur. Au fond de la manche, retenu par un scratch, un diffuseur d’odeur, sentant vraiment très fort au début, va attirer les moustiques des environs, y compris les moustiques tigres.

Il doit être placé sur la trajectoire du moustique, si la porte est ouverte, on doit le placer entre la végétation la plus drue et la place que l’on occupe sur la terrasse ou dans le logement. Il sera obligatoirement attiré par le CO2 dégagé par la personne puis pas l’intensité de l’odeur corporelle du leurre au fond du piège signifiant que le sang de la personne est chaud et coule bien. Il passera facilement le ventilateur branché à l’aller, mais il ne pourra pas le faire au retour. Il mourra d’inanition en deux ou trois jours. Ce piège à moustiques est très efficace. Il existe aussi des pièges de table que l’on peut aussi poser sur le bureau.

Le leurre peut être acheté dans les magasins de bricolage ou commandé sur Internet. L’odeur à l’ouverture est vraiment très forte, presque insoutenable.

Pièges à faire soi-même

Voici deux pièges à moustiques très faciles à réaliser :

La bouteille avec goulot inversé

Comme pour le piège à mouches ou à guêpes, on peut créer un piège avec une bouteille en plastique. On la coupe à 1/3 du goulot, et on le pose dans le reste de la bouteille. On ajoute un leurre spécial moustiques au fond, et on le scotche. Le mieux est d’aussi poser du film collant que le haut de l’entonnoir de la bouteille.

Le seau récupérateur de moustiques

Il vous faut, un seau ou un grand pot de fleurs. Un ventilateur, par exemple celui d’un ordinateur à brancher sur secteur, avec un domino et une prise mâle. Un tissu en forme de manche à air Des cotons imbibés de l’odeur de fromage genre maroilles ou des sachets spéciaux vendus dans les magasins de bricolage ou sur Internet. Vous pouvez aussi tousser sur le coton, si c’est vous qui vous faites piquer le plus souvent.

  1. Il suffit d’adapter la manche sur le bord du pot, ou du seau.
  2. Accrocher un vieux legging ou jean stretch aussi sur les bords du pot.
  3. Faire un trou afin d’adapter le ventilateur, l’accrocher au tissu par un élastique en caoutchouc.
  4. Poser le leurre au fond de la manche
  5. Brancher la prise électrique du piège.

Vous pouvez en fabriquer de toutes les tailles pour toutes les pièces de la maison. Attention, aucun piège et répulsif ne doit être manipulé par un enfant de moins de 6 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *