Moustique > Moustique tigre > Que faire en cas de piqûre du moustique tigre ?

Que faire en cas de piqûre du moustique tigre ?

piqures de moustique

Le moustique tigre, un insecte nuisible

Le moustique tigre, ou Aedes albopictus, fait partie des espèces les plus répandues au monde. D’origine d’Asie du Sud-Est, il fait son apparition en France en 2004. Depuis, on le rencontre dans de nombreux départements. En 2019, il avait déjà colonisé la moitié du territoire.

On le trouve plutôt en ville. Une fois installé quelque part, il est très difficile de s’en débarrasser. Contrairement aux espèces les plus communes de moustiques qui piquent la nuit, le moustique tigre préfère se nourrir la journée, principalement à l’aube et en soirée.

Il a beaucoup fait parler de lui, car il peut être vecteur de maladies tropicales, notamment le chikungunya et la dengue, et plus rarement le virus Zika et la fièvre jaune.

Je me suis fait piquer, quels sont les gestes à adopter ?

Ne pas paniquer

Rassurez-vous, bien que la présence du moustique tigre se multiplie, les cas de transmissions des potentielles maladies restent peu fréquentes en métropole. En effet, ces nuisibles ne sont pas tous porteurs de virus. Pour transmettre une maladie à l’Homme, ils doivent au préalable piquer un individu infecté. Et en France, la plupart des personnes infectées sont celles qui reviennent d’un pays tropical.

À savoir, même si les femelles sont porteuses du virus, elles ne le transmettront pas à leurs œufs.

S’assurer que c’est un moustique tigre

Tous les insectes buveurs de sang ne sont pas des moustiques tigres. Alors, comment être sûr que vous venez de vous faire piquer par ce nuisible ?

Pour le reconnaître, sachez tout d’abord qu’il est plus petit que la plupart des espèces. Il mesure en moyenne 5 mm à 7 mm (contre 10 mm pour les autres). À titre de comparaison, une pièce de 1 centime sera plus grande.

Il est également identifiable grâce à ses rayures noires et blanches, présentes sur son corps et ses pattes. C’est de là que lui vient son nom de tigre. De plus, ses ailes sont toutes noires.

Il se distingue aussi par son allure : plus lent que les autres moustiques et moins réactif face aux gestes des hommes.

Vérifier la piqûre

Il n’est pas facile de différencier la piqûre du moustique tigre de celle des autres espèces. Généralement, elle est tout de même un peu plus douloureuse et peut donc démanger davantage.

Désinfecter

Si vous pensez vous être fait attaquer par un moustique tigre, il est conseillé de désinfecter la piqûre. Lavez tout d’abord la zone concernée à l’eau et au savon. Ensuite, les antiseptiques tels que l’alcool à 70° vous aideront à lutter contre l’infection. Cependant, leur utilisation doit se faire dans les 15 à 30 minutes suivant la piqûre ; le temps que met le virus à se diffuser dans le sang.

Appliquer une pommade

Une fois la piqûre désinfectée, si vous ressentez d’importantes démangeaisons, vous pouvez appliquer une crème ou un gel apaisant contenant un antihistaminique.

Surveiller les réactions anormales

En cas de piqûre du moustique tigre, il est important de vérifier comment votre organisme réagit. Si dans les jours, voire semaines qui suivent, vous souffrez de certaines douleurs, consultez rapidement un médecin.

Les symptômes de la dengue ressemblent à ceux de la grippe : fièvre, douleurs musculaires et articulaires, courbatures, maux de tête, nausées, vomissements…

Le chikungunya et le virus Zika entraînent plus ou moins les mêmes symptômes, avec des éruptions cutanées en plus.

Signaler sa présence

Si vous avez aperçu un moustique tigre, essayez de le prendre en photo et signalez-le sur le portail des autorités sanitaires.

Que ne faut-il surtout pas faire ? Vous gratter !

Il faut à tout prix éviter de gratter ! On connaît tous cette sensation qui fait que, plus on se gratte, plus ça démange. C’est justement à cause de ce geste que les bactéries peuvent traverser la peau et causer des surinfections.

Il faut donc être vigilant si vous rencontrez cet insecte particulièrement nuisible. Et pour empêcher son invasion, supprimez les récipients qui pourraient contenir de l’eau stagnante ; c’est ce qui permet sa reproduction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *