Moustique > Se tenir au courant > Les moustiques peuvent il transmettre le coronavirus ?

Les moustiques peuvent il transmettre le coronavirus ?

Le Coronavirus (Covid-19) est à l’origine d’une pandémie qui touche de plus en plus de pays à travers le globe une vitesse foudroyante. À ce jour, le 15 mars 2020, 151363 personnes ont été contaminées dans le monde et 5758 en sont décédées. En France, on compte 5423 cas officiellement confirmés pour 127 décès. Avec une propagation d’une telle ampleur, il est tout à fait naturel de s’interroger sur les modes de transmission du virus. Démêlons ensembles le vrai du faux, afin de savoir agir avec efficacité sans tomber dans une spirale anxiogène contreproductive.

Qu’est-ce que le Coronavirus ?

Le SARS-CoV-2, ou nouveau Coronavirus est un virus qui fait partie de la grande famille des virus respiratoires. Ces virus entraînent chez l’homme des symptômes et des maladies qui vont du simple rhume jusqu’à des complications respiratoires aigu plus graves.

En ce qui concerne le Covid-19 découvert récemment, les symptômes observés sont une toux sèche et une grande fatigue accompagnées de fièvre. Il peut également y avoir les manifestations d’un simple coup de froid avec congestion ou écoulement nasal et maux de gorges, parfois accompagnés de diarrhées. Il faut savoir que 80% des personnes infectées guérissent naturellement et sans avoir besoin du moindre traitement et que certaines d’entre elles, alors qu’elles sont infectées ne présentent aucun symptôme. Selon les études répertoriées par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), une personne sur six environ peut développer des symptômes plus graves, en particulier les personnes dites à risque parce que plus âgées ou parce qu’elles ont d’autres pathologies telles que des problèmes cardiaques, de l’hypertension artérielle ou du diabète.

Quels sont les modes de transmission du Coronavirus ?

D’après l’expérience que l’on a du virus à ce jour, on sait qu’il se transmet au contact des gouttelettes respiratoires ou de salive émises par une personne infectée. Ces gouttelettes peuvent être expulsées lors d’une toux ou d’un éternuement par la bouche et le nez, même lors d’une petite toux à priori sans importance. Mais elles restent lourdes et retombent rapidement au sol. Il est établi qu’il suffit de maintenir un écart entre deux personnes d’au moins un mètre pour d’assurer la protection de chacun d’entre nous.

Ces gouttelettes respiratoires peuvent également infecter des surfaces touchées par des personnes contaminées et se retrouver sur nos mains et donc sur notre propre visage, notre bouche ou notre nez avec lequel nos mains entrent en contact permanent. Voilà pourquoi il est nécessaire de se laver les mains le plus souvent possible.

Qu’en est-il de la transmission par les moustiques ou les animaux domestiques ?

Selon les études des experts de l’OMS et des entomologistes de l’EID-Med, nous n’avons aucune preuve aujourd’hui de la transmission du Coronavirus par l’intermédiaire d’une piqure de moustique. Le moustique n’étant pas un mammifère, il ne possède pas de cellules respiratoires et ne peut donc pas être infecté par les cellules ou gouttelettes respiratoires humaines. En cas de piqure, il digèrera le virus de la même façon que tous les éléments pathogènes qu’il consomme régulièrement.

Rien ne prouve non plus que nos animaux de compagnie, tels que les chats et les chiens puissent être infectés du Coronavirus, il n’y a donc pas de risque de transmission entre eux et nous. Le seul moyen de se protéger d’une contamination du virus est donc de respecter les gestes d’hygiène que nous venons de développer dans cet article.

Sources :

  • OMS (Organisation Mondiale de la Santé)
  • l’EID-Med (Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *