Moustique > Se protéger des moustiques > Aspirateur à moustiques : un anti moustique redoutable ?

Aspirateur à moustiques : un anti moustique redoutable ?

aspirateur a moustique

L’aspirateur anti moustique constitue une véritable innovation dans la lutte contre les nuisibles. Il permet de limiter et d’éviter les piqûres ainsi que les maladies. Actuellement, il est présent dans plusieurs pays et villes, dont sur l’île de La Réunion.

Un piège innovant

Selon un consommateur réunionnais, qui témoigne de son efficacité, au moment où la dengue faisait des ravages sur l’île, il a décidé de se procurer une borne anti moustique. Son but était de préserver sa famille de cette maladie grave, sans nuire à ses abeilles et ses poissons. Il avait un bassin et une ruche dans sa propriété. Il a installé cette borne dans son jardin et deux à trois semaines après, il a constaté que les moustiques ont presque disparu. Ses enfants ont pu retourner dans leur jardin pour jouer. Ce même produit est sélectionné pour un projet d’installation de pièges à moustique au Sénégal.

Il fonctionne, à peu près, sur le même principe que la lampe anti-moustique. Il attire ces petites bêtes pour les piéger, contrairement au répulsif qui les fait fuir. Il émet du gaz carbonique ainsi que des leurres dans l’atmosphère, ce qui captive les insectes. Ceux-ci s’approchent de la borne qui les aspire à travers une cheminée. Cet outil a été élaboré grâce à une collaboration de ses créateurs avec le centre de recherche en Tour du Valat et le parc naturel à Camargue. Lors du premier essai à Sambuc, 16 aspirateurs ont contribué à faire baisser les problèmes en rapport avec les moustiques de 88 %.

Un piège adapté pour un usage à l’extérieur

Ce piège s’adapte surtout à un usage extérieur. Son emplacement ne doit pas être choisi au hasard. Vous ne pouvez le placer ni sur la terrasse, ni sur la pelouse, ni sur les bords de la piscine. La femelle du moustique ne fréquente ces lieux que pour se nourrir, c’est-à-dire lorsqu’elle détecte une présence humaine.

Les zones humides où le vent et le soleil ne risquent pas d’atteindre ces nuisibles sont les endroits où il faut installer l’appareil. Ainsi, il vaut mieux choisir un emplacement dans les parties les moins éclairées du jardin : sous les feuillages ou entre les fleurs, les haies, et les massifs. Vous avez des haies en bambou ? Vous pouvez le placer dans ses environs. Ces petites bêtes adorent ce matériau végétal. Actuellement, il existe des modèles d’aspirateur qui ne diffuse pas du CO2. Ils conviennent pour un usage à l’intérieur de la maison, mais ils sont moins efficaces. Ainsi, il faut les laisser allumer durant 24 heures pour assurer leur efficacité.

Une solution écologique

Les bornes anti-moustiques Qista ou biogents sont des appareils écologiques qui permettent d’éliminer les nuisibles sans nuire à l’environnement. Elles ne peuvent capturer ni les abeilles, ni les papillons, ni les coccinelles qui sont classés comme utiles. Elles ne nécessitent pas l’usage d’insecticides. Le Parc national de Camargue fut parmi ceux qui ont pu profiter de leurs avantages. Le premier souci des responsables de ce site était de préserver l’équilibre de la biodiversité et la chaîne alimentaire, qui ont été menacées par les BTI. Son Chargé de Mission affirme que les produits Qista TechnoBam qu’ils ont utilisés permettent aux nuisibles de continuer à se développer et à servir de mets aux oiseaux et aux grenouilles.

D’après Brigitte Poulin qui travaille à la Tour du Valat, 83 % des espèces capturées sont des ochlerotatus caspius, ce qui réduit les désagréments de 71 %. Ce résultat a été déduit du test mollet d’une durée de 10 minutes. Durant la période de test, 63 poussins hirondelles (en moyenne) étaient présents dans le village. Ces derniers ont continué à vivre en toute tranquillité.

Le moustique dit tigre est sa cible principale. Il se rencontre généralement dans les zones urbaines. Ainsi, les tests menés dans le Parc de la Camargue n’ont pas permis d’obtenir des chiffres les concernant. Dans tous les cas, cette solution électrique attire les consommateurs et, à Marseille, elle est présente dans les crèches et les entreprises (Air Liquide France et Thierry Dassault Holding, par exemple).

Un outil abordable

Le prix de ces solutions anti-moustique a été défini pour être accessible à différents utilisateurs. Simon Lillamand donne son avis à propos de son coût. D’après lui, il faut dépenser mensuellement 80 euros pour l’entretien et l’équipement de ces pièges, ce qui est dérisoire comparé aux dépenses engendrées par les autres appareils et insecticides. Il avance que les consommateurs camarguais investissent jusqu’à deux millions d’euros pour la recharge et pour l’achat des outils BTI (utile pour la lutte partielle contre les moustiques). Ces chiffres ne passent pas inaperçus auprès des décideurs. En Bouches-du-Rhône, le conseil départemental qui finance les projets de lutte contre les moustiques s’y intéresse. Des tests dans un quartier de Saintes-Maries-de-la-Mer ont été prévus. Des travaux préalables et des rencontres spécifiques les concernant ont été effectués.

Sources :

  • http://www.qista.com/fr/actualites/le-succes-d-un-cas-client-reunionnais.html
  • http://www.sudouest.fr/2018/04/un-aspirateur-pour-piege-miracle-4382966-4778.amp.html?espv=1
  • http://www.antimoustic.com/articles/bien-positionner-son-piege-a-moustique
  • http://www.ville-arles.fr/environnement/qualite-de-vie/demoustication/les-bornes-anti-moustiques.php
  • https://eu.biogents.com/bg-mosquitaire-co2/?lang=fr # 1483546583614-87aec9b7-78c6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *