Moustique > Se protéger des moustiques > Comment protéger son bébé des moustiques ?

Comment protéger son bébé des moustiques ?

main d'un bébé

L’été est enfin là ! Vous souhaitez en profiter pour partir en vacances avec bébé. Le problème, c’est que vous n’êtes pas seul à apprécier la chaleur. Les moustiques aussi ressortent aux beaux jours, et si vous n’êtes pas vigilant, c’est la peau douce et fragile de votre enfant qu’ils se feront un plaisir d’attaquer. Alors comment tenir à distance ces terribles insectes pour éviter toute piqûre fatale ?

Les produits anti-moustiques pour les nourrissons

On connaît bien sûr les produits anti-moustiques pour se protéger des piqûres. Mais à partir de quel âge peut-on les utiliser chez un nourrisson ? Et quels soins privilégier ?

Une multitude d’articles sont disponibles dans le commerce : sprays anti-moustiques, crèmes, huiles essentielles, bracelets, diffuseurs électriques… Il est souvent bien difficile de choisir. On ne voudrait pas mettre en péril la santé de notre nouveau-né avec des produits toxiques. Voici donc quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair.

Les répulsifs cutanés

De manière générale, il vaut mieux restreindre au maximum leur utilisation pour les enfants de moins de 30 mois. En effet, la plupart contiennent du DEET, un ingrédient chimique efficace, mais qui peut avoir un impact négatif sur la santé de votre bébé, même à faible dose.

Toutefois, il est envisageable de les utiliser avec précaution dans certains cas : moments d’activité intense des moustiques (à l’aube, en soirée et la nuit), zones géographiques dangereuses (les tropiques où les moustiques sont potentiellement porteurs de maladies)…

  • Avant 6 mois

L’utilisation des produits anti-moustiques, quelle que soit leur forme, est à bannir avant l’âge de 6 mois. Si vous êtes en présence de ces insectes buveurs de sang, d’autres moyens conviendront à votre tout-petit, tels que les moustiquaires.

  • À partir de 6 mois

Vous pouvez commencer à utiliser certains produits anti-moustiques, mais pas n’importe lesquels ! Optez pour ceux disponibles en pharmacie, spécifiés « pour bébé ». Si vous avez un doute, votre pharmacien saura vous renseigner.

  • Pour les plus de 30 mois

À partir de 2 ans et demi, le DEET n’est plus prohibé. Il faut cependant rester prudent. Privilégiez les compositions les moins concentrées, maximum 30% de DEET. La marque Puressentiel anti-moustique propose une large gamme de produits, idéale pour les zones tempérées et tropicales : sprays répulsifs, rollers anti-moustiques, crèmes…

En outre, même quand bébé est en âge, pensez à adopter ces quelques gestes.

Tout d’abord, il est préférable de pulvériser les répulsifs anti-moustiques sur ses vêtements et son linge, plutôt que sur sa peau. Toutefois, en présence de nombreux moustiques ou en zone à risque, vous pouvez mettre du répulsif dans vos paumes, puis l’appliquer sur la peau de votre tout-petit, en veillant à ce qu’elle soit sèche. Évitez ses mains, puisque les nourrissons ont souvent tendance à les mettre à la bouche.

En cas de soleil, appliquez d’abord la crème solaire, et peu après l’anti-moustique, pour une efficacité optimale.

Si votre bébé a pris un coup de soleil ou s’il est irrité, n’appliquez pas de répulsif sur les zones concernées.

Enfin, il ne faut pas oublier de se laver les mains après avoir utilisé ces produits et avant de toucher bébé.

Les diffuseurs électriques

Dans la catégorie des anti-moustiques, on trouve également les diffuseurs. Mais ils sont à utiliser avec prudence : pas avant 18 mois et uniquement dans le cas où la chambre de votre tout-petit serait infestée de ces petits vampires. En revanche, celui-ci ne doit pas se trouver dans la pièce. Vous pouvez donc brancher la prise pendant quelques heures et ouvrir les fenêtres pour aérer, puis la débrancher au moins 15 minutes avant de mettre bébé au lit.

Huiles et huiles essentielles

On pense parfois à tort que les huiles essentielles ne sont pas dangereuses pour nos tout-petits. En réalité, il est contre-indiqué de les appliquer directement sur la peau des moins de 3 ans. Mieux vaut déposer quelques gouttes sur les vêtements, tissus ou même sur la poussette pour les plus jeunes, mais jamais avant 3 mois.

Vous pouvez également diffuser des huiles essentielles dans la chambre de votre enfant, avant le coucher, le temps de lui lire une histoire ; mais jamais toute une nuit ! Celles de citronnelle et d’eucalyptus citronné sont réputées pour faire fuir les moustiques.

On trouve aussi des lotions anti-moustiques bio à base d’huiles végétales et essentielles, qui conviennent aux nourrissons.

Ces huiles sont certes, plus écolo et moins toxiques que les produits chimiques, mais elles sont aussi moins efficaces. De plus, elles protègent moins longtemps. D’autres mesures doivent donc être utilisées en complément.

Bracelets imprégnés

Certains fabricants proposent des alternatives plus douces, comme par exemple les bracelets imprégnés Para’kito. Ils conviennent aux enfants de plus de 3 ans. On les porte autour du poignet ou de la cheville. Une plaquette rechargeable est fixée à l’intérieur pour empêcher tout contact avec la peau, et diffuse un mélange d’huiles essentielles. En revanche, ce bracelet va surtout protéger la zone sur laquelle il est situé. Il vaut donc mieux l’associer à d’autres produits.

Par ailleurs, si votre bébé est trop petit, d’autres mesures permettent de le protéger des piqûres de moustiques.

Les protections alternatives

La moustiquaire

La moustiquaire pour berceaux reste une solution très utile. De plus, vous pouvez facilement l’emporter avec vous en voyage. A la maison, préférez celle en forme de cloche plutôt que la drapée, qui a tendance à étouffer les nouveau-nés.

C’est un dispositif qui fonctionne très bien. Encore faut-t-il faire attention à ne pas enfermer l’un de ces petits insectes à l’intérieur. Vérifiez aussi qu’il n’y ait pas de trous.

Et pour les plus grands, il existe également des moustiquaires de lit, pour des nuits dignes de princes et princesses.

Si bébé rencontre des moustiques durant la journée, les moustiquaires pour poussettes s’avèrent également très pratiques pour éviter toute piqûre d’insecte.

Aussi, certaines sont imprégnées d’insecticides. Elles ne sont pas dangereuses pour la santé de votre bambin si elles n’entrent pas en contact direct avec sa peau. Dans le cas contraire, elles pourraient entraîner des allergies et démangeaisons. Une telle moustiquaire doit donc être suffisamment éloignée de votre nourrisson, de sorte qu’il ne puisse pas l’attraper ni la mettre à la bouche.

Le dispositif InsectEcran, par exemple, est imprégné d’un insecticide longue durée. Pour lit pliant ou à barreaux, il s’avère particulièrement utile si vous voyagez dans des zones où il y a un risque de transmission de maladies, telles que le paludisme, la dengue, le chikungunya, le virus Zika.

Il existe également des kits pour imprégner vous-même une moustiquaire. Dans ce cas, vaporisez le répulsif au moins 4 heures avant utilisation. Cependant, cette méthode à une durée de vie limitée, et elle ne résiste pas à plusieurs lavages.

Enfin, pensez aux moustiquaires de fenêtres.

Les vêtements

Lorsque vous vous promenez avec bébé, habillez-le en conséquence. Même s’il fait chaud, il est important de couvrir la majorité des parties de son corps. Privilégiez donc des vêtements longs, mais tout de même légers et amples, en coton par exemple. Évitez également les tenues aux couleurs sombres, qui attirent les moustiques en plus de la chaleur, et préférez les tons clairs.

Le ventilateur

Un brasseur d’air placé près du lit de votre enfant, et tourné vers l’extérieur, empêchera ces petits invertébrés bruyants de trop s’approcher. En effet, ces derniers ne peuvent pas voler à contre-courant.

Le bain

L’odeur de la transpiration attire les moustiques. De ce fait, n’hésitez pas à donner un bain à votre bébé avant de l’endormir, surtout lorsqu’il fait très chaud.

Limitez les sorties aux mauvaises heures

Certaines espèces de moustiques sont actives principalement la nuit. D’autres chassent à l’aube et au crépuscule ; c’est le cas des Aedes, dont le moustique tigre fait partie. Privilégiez-les balades en dehors de ces périodes.

Par ailleurs, sachez que tous les moustiques préfèrent l’ombre plutôt que le soleil.

En résumé, il vaut donc mieux limiter, dans la mesure du possible, l’utilisation de répulsifs cutanés pour les tout-petits. Faites en sorte de ne pas partir en vacances avec un enfant de quelques mois dans des zones tropicales. Favoriser les moustiquaires et le port de vêtements longs et clairs. Evitez aussi les sorties à l’aube ou en soirée. Veillez à ce que la peau de votre bébé soit propre et hydratée. Toutefois, si l’utilisation de produits anti-moustiques s’avère nécessaire, soyez attentif à leur composition et optez pour ceux « spécial bébé ».

Si malgré vos efforts, votre nourrisson s’est fait piquer, appliquez une crème anti-moustique pour le soulager et prévenir les démangeaisons.

D’autres solutions circulent, mais la plupart ne fonctionnent pas. Les ultra-sons par exemple, ou encore la prise de compléments alimentaires (la vitamine B1 agirait comme un répulsif en changeant légèrement l’odeur de la peau) s’avèrent inefficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *