Moustique > Se protéger des moustiques > Crème et lotion anti-moustique : que valent-elles vraiment ?

Crème et lotion anti-moustique : que valent-elles vraiment ?

crème anti moustique

En été, les moustiques pointent le bout de leurs nez en même temps que la chaleur et ils sont franchement agaçants. En passant très près de nos oreilles, ces minuscules bêtes nous empêchent de dormir. Lorsqu’ils le peuvent, ces moustiques se posent sur les parties découvertes de notre corps afin de s’abreuver de notre sang, provoquant ainsi des démangeaisons des plus désagréables. C’est pour éviter ce genre de tracas nocturnes que l’on cherche à s’en débarrasser avec un répulsif ou des crèmes et des lotions anti-moustique, mais que valent vraiment ces produits ? Sont-elles vraiment efficaces ? Découvrez les éléments de réponse dans ce dossier.

Mais avant d’aborder le vif du sujet, il importe de déterminer le fonctionnement de ces produits anti-moustique.

Comment fonctionnent les produits anti-moustique ?

Les crèmes et les lotions anti-moustique tels que l’apaisyl repulsif ne tuent pas directement les moustiques. Elles ne font que brouiller leur système nerveux et leurs récepteurs olfactifs grâce auxquels ils repèrent les émanations de l’épiderme humain à l’instar de l’acide lactique ou de l’odeur de la sueur. Lorsqu’ils sont perturbés et désorientés, les moustiques se retrouvent dans l’incapacité de repérer la peau pour y planter leurs crocs.

Il importe de préciser que l’action répulsive d’un produit anti-moustique dépend de la concentration des molécules qui le composent. Ainsi, si les actifs sont peu dosés, les produits se révèlent inefficaces. Et lorsqu’ils sont fortement concentrés, ils sont dangereux. L’efficacité d’une crème ou d’une lotion dépend donc de sa composition.

De quoi se composent les crèmes et les lotions anti-moustique et lequel d’entre eux est le plus efficace ?

Qu’ils se présentent sous la forme de spray, d’huile essentielle, d’un écran ou de lotion, les produits anti-moustique industriels contiennent plus ou moins les mêmes ingrédients. On y retrouve du DEET, de l’IR 3535, du citridiol ou de l’icaridine.

Les lotions anti-moustique les plus efficaces sont celles qui contiennent du DEET (N, N-diéthyl-3-méthylbenzamide) dont la teneur admise dans une lotion est comprise entre 25 et 30 %. L’usage de ce genre de gel apaisant est fortement recommandé dans les pays ou zones humides où les moustiques peuvent transmettre de graves maladies comme le paludisme, la dengue ou le chikungunya.

Le DEET provoque une hécatombe parmi les moustiques, les tiques et toutes les autres catégories d’insectes. Cela conduit les scientifiques à s’interroger sur ses effets sur l’Homme. Il semblerait que l’usage en grande quantité d’un produit à base de DEET serait toxique pour les cellules nerveuses humaines, notamment dans la catégorie cosmétique. L’exposition prolongée au DEET peut entrainer une confusion et des convulsions. Aussi, de nombreuses précautions doivent être prises par les utilisateurs.

Sous la forme d’une crème, le produit anti-moustique ne devra jamais être appliqué sur une plaie béante et sur les yeux. Il peut en résulter une inflammation et une irritation. Il faut appliquer la crème sur le visage et les parties découvertes de la peau en petite quantité. En tout, il faudra respecter à la lettre les doses prescrites par la notice de la lotion.

Quant aux crèmes qui contiennent de l’icaridine, de l’IR 3535 ou du citridiol, elles offrent une efficacité correcte, mais encore une fois, cela ne dépend que de la composition initiale du produit. Une crème qui contient 20 % de ces éléments peut être aussi efficace qu’une autre qui en contient 30 %. À ce stade, il faut beaucoup plus prêter attention à la renommée du fabricant et aux avis laissés par les utilisateurs.

Quelle est la durée de protection réelle offerte par une crème anti-moustique ?

Le lait anti-moustique, même s’il est très concentré, peut être utilisé sur le visage et corps d’un enfant de 2 ans. En dessous de cet âge, le bébé ne doit pas être exposé à ces produits. D’ailleurs, évitez de l’emmener crapahuter avec vous dans une jungle tropicale. Quand bien même vous devez le faire, il faudra le protéger avec une moustiquaire de jour comme de nuit. Pour la femme enceinte, l’usage de la crème qui contient du citridiol ou PMD n’est pas autorisé.

Sur le packaging de leurs créations, les fabricants annoncent une durée d’efficacité d’au moins 8 heures, voire même plus que ça. Mais en réalité, l’efficacité d’une crème ne dure pas aussi longtemps. Les produits du marché tel que l’apaisyl répulsif moustiques et le para kito offrent une durée moyenne de protection estimée à 4 heures. Et encore, la durée de cette efficience peut être réduite en fonction de la qualité de la crème, de l’individu lui-même et des conditions auxquelles il est exposé. En principe, une crème, aussi épaisse qu’elle soit, ne peut résister à l’humidité et à la forte chaleur. Lorsqu’elle se sera évaporée, les moustiques reviendront vous tourner autour, donc il faut vous appliquer une petite couche lorsque vous les sentirez s’approcher de vous.

Bien entendu, il est fortement conseillé de renouveler l’application après une baignade ou une transpiration importante. Même si une lotion anti-moustique est réputée être waterproof, son efficacité peut être compromise au contact de l’eau.

Et que valent les crèmes anti-moustique faite à la maison ?

Les crèmes anti-moustiques naturelles sont des options très séduisantes pour les écolos, mais force est de noter que ces solutions ne protègent que pendant une très courte période. Les propriétés répulsives des crèmes anti-moustiques à base d’huiles essentielles ne seront pas assez puissantes pour perturber le système nerveux des moustiques. Elles sont efficaces chez vous en été, mais si vous partez dans un pays tropical, il est préférable de recourir à des crèmes qui contiennent du DEET, du citridiol, de l’icaridine ou de l’IR 3535.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *