Moustique > Se protéger des moustiques > Vitamine B1 : est-elle efficace pour repousser les moustiques ?

Vitamine B1 : est-elle efficace pour repousser les moustiques ?

Pour éviter d’être piqué par les moustiques et se protéger des maladies qu’ils transmettent, des mesures de prévention sont indispensables.

Parmi celles-ci, divers compléments alimentaires ont été étudiés ou sont utilisés régulièrement en médecine traditionnelle.

Rappelons qu’aucune mesure de prévention n’est efficace à 100% et il est donc utile de combiner différents moyens pour se protéger des piqûres, particulièrement en zone tropicale.

En quoi la vitamine B1 peut-elle avoir sa place dans la prévention des piqûres de moustiques ?

La vitamine B1, ou thiamine, quand elle est prise par voie orale en grande quantité, est excrétée par les liquides corporels (sueur, urine, larmes), ce qui donne à la peau de la personne une odeur très désagréable pour les moustiques, mais imperceptible pour les autres humains.

Où la trouver dans l’alimentation ?

La vitamine B1 se trouve en grande quantité dans certains aliments, notamment l’ail, les asperges ou encore les amandes.

On peut donc commencer par consommer ces aliments au quotidien, mais cela ne suffit pas pour atteindre la dose de vitamine B1 nécessaire pour repousser en partie les moustiques.

Comment l’utiliser ?

Pour les femmes enceintes et les bébés, on peut tout simplement enduire la peau d’une lotion enrichie avec de la vitamine B1. Pour les adultes, la prise de comprimés à hauteur de 100 mg est souvent préconisée par les naturopathes.

Est-elle toxique ?

La vitamine B1 n’est pas toxique puisqu’elle est éliminée dès que le seuil maximal que le corps peut assimiler est atteint. C’est donc une arme importante dans la prévention familiale contre les piqûres de moustiques.

Efficacité clinique des vitamines B contre les moustiques dans les études scientifiques

Le Ministère de la Santé et de la Solidarité ainsi que l’Institut Pasteur recommandent aux voyageurs de ne pas utiliser la vitamine B1 dans les zones endémiques pour la dengue, le chikungunya ou la malaria en raison de son efficacité insuffisante.

Dans le journal de l’Association Américaine de Contrôle des Moustiques, des scientifiques ont par ailleurs publié le résultat de leur étude concernant l’efficacité d’un complexe de vitamines B contre les piqûres de moustiques.

Celle-ci avait déjà été testée négativement sur un petit nombre d’individus pour un type de moustique, Aedes aegypti.

Ils ont donc étendu leur étude à un panel plus important et sur une autre espèce de moustique, Anopheles stephensi, en utilisant différentes préparations contenant de la vitamine B1.Il en ressort qu’il n’y a pas d’efficacité prouvée d’un complexe de vitamines B pour la prévention des piqûres de moustiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *