Moustique > Se renseigner sur les moustiques > Quelles sont les espèces de moustiques en France ? > Moustique anophèle transmet le paludisme à l’homme

Moustique anophèle transmet le paludisme à l’homme

Le paludisme est causé par un parasite unicellulaire appelé Plasmodium. Seules certaines espèces de moustiques femelles du genre Anopheles transmettent le paludisme à l’Homme.

Transmission

Le parasite est transmis à la femelle anophèle lorsque, pour obtenir le sang dont elle a besoin pour nourrir ses œufs, elle pique une personne infectée. Le parasite se reproduit et se développe à l’intérieur du moustique. Lorsque le moustique pique une autre personne, les parasites mélangés dans sa glande salivaire sont injectés et passent dans le sang de la personne piquée.

Le moustique anophèle

L’anophèle est un genre de moustique de la famille des Culicidae qui vit pratiquement dans le monde entier, y compris en Europe, en Afrique, en Asie, en Amérique et en Océanie, avec une particulière densité dans les zones tempérées, tropicales et subtropicales. Il existe 465 espèces d’anophèles officiellement recensées, dont 50 peuvent transmettre les quatre différentes espèces de parasites du genre Plasmodium qui provoquent le paludisme chez l’Homme (comme il existe de nombreuses autres espèces de plasmodium qui provoquent le paludisme chez la souris (P. bergei), les oiseaux (P. gallinaceum), les singes (P. yoeli), etc). L’espèce Anopheles gambiae est l’une des plus connues, car elle transmet le plasmodium le plus dangereux: le Plasmodium falciparum. En Europe, l’une des espèces les plus répandues est l’Anopheles atroparvus.

Le parasite Plasmodium provoque le paludisme

Le parasite du paludisme se multiplie rapidement, d’abord dans le foie, puis dans les globules rouges de la personne infectée. Une à deux semaines après l’infection, les premiers symptômes du paludisme apparaissent : de la fièvre, des maux de tête, des frissons et des vomissements. S’il n’est pas traité immédiatement par des médicaments efficaces, le paludisme peut entraîner la mort en détruisant les globules rouges et en bloquant les capillaires qui transportent le sang au cerveau et aux autres organes vitaux.

Propagation du paludisme dans le Monde

Le paludisme à Falciparum, la forme la plus mortelle, est le plus répandu en Afrique subsaharienne, où il tue plus de 400 000 personnes chaque année (source OMS). Ces dernières années on a observé également quelques cas de paludisme transmis par le Plasmodium knowlesi, une espèce qui provoque le paludisme chez les singes et qui est présente dans certaines zones de forêts en Asie du Sud-Est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *