Moustique > Se renseigner sur les moustiques > Quelles sont les maladies transmises par les moustiques ? > Le moustique peut-il transmettre le sida (VIH) ?

Le moustique peut-il transmettre le sida (VIH) ?

vih sang

Les moustiques étant vecteurs de toutes sortes de maladies, il est légitime de se poser la question sur la possibilité d’une contamination par le virus du sida après avoir été piqué.

Quels sont les modes de transmission du VIH ?

Le VIH peut se transmettre via certains liquides physiologiques, de trois façons :

Par contact direct avec le sang

Les risques de contamination les plus élevés surviennent lors du partage de matériel infecté destiné à la drogue injectée par voie intraveineuse.

Dans une moindre mesure, les risques de transmission existent avec le matériel chirurgical s’il est en contact avec une plaie ouverte.

La transmission du VIH peut également se produire lors d’une transfusion de sang.

Par transmission de la mère à l’enfant

Le bébé peut être contaminé par sa mère si celle-ci est séropositive, lors de la grossesse, de l’accouchement ou pendant l’allaitement. La contamination peut se produire par voie sanguine, via les sécrétions vaginales ou par le lait maternel.

Par les rapports sexuels

La transmission du VIH survient le plus fréquemment par voie sexuelle, malgré une probabilité plutôt faible. Une personne contaminée par le virus prend le risque de le transmettre à son partenaire s’il n’est pas protégé. La contamination se produit lors d’un rapport sexuel avec pénétration (coït vaginal, coït anal, fellation) par le sperme et les sécrétions vaginales ou rectales.

Les moustiques peuvent-ils transmettre le VIH ?

Le VIH ne peut en aucun cas être transmis par une piqûre de moustique, le virus ne pouvant survivre dans ses glandes salivaires.

Si un moustique venait à piquer une personne séropositive, le peu de sang restant sur sa trompe ne suffirait pas à contaminer une deuxième personne piquée à la suite de la première. Le moustique ne repique pas immédiatement une seconde proie, préférant digérer son repas, ainsi le VIH a le temps de disparaître du corps de l’insecte avant qu’il ne reparte en chasse.

Le moustique, en piquant, injecte uniquement sa salive. Il n’injecte pas son sang ni celui d’un humain. Certaines maladies, comme la malaria ou la dengue, sont véhiculées par la salive des moustiques, mais ce n’est pas le cas pour le VIH.

Il n’est pas possible d’être contaminé en écrasant un moustique qui aurait été porteur du virus.

Le moustique peut transmettre d’autres maladies comme la dengue, le paludisme et la malaria mais le VIH survit très peu de temps dans le corps de l’insecte.

Même dans les régions à forte population de moustiques et où de nombreux cas de sida ont été dénombrés, il n’a pas été répertorié de cas de transmission du virus par piqûres de moustiques.

Il n’y a donc aucun risque d’être contaminé par le VIH par un moustique ou un autre insecte, le virus étant trop fragile pour survivre à l’intérieur de leur organisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *