Moustique > Se renseigner sur les moustiques > Le moustique est-il vraiment attiré par la lumière ?

Le moustique est-il vraiment attiré par la lumière ?

Aujourd’hui les moustiques sont de plus en plus nombreux. Leurs piqûres occasionnent environ un million de décès par an à cause des maladies qu’il transmet, maladies telles que le paludisme, la dengue, la fièvre jaune et le chikungunya. Comme beaucoup de personnes, vous aimeriez mieux comprendre leur comportement pour vous protéger plus efficacement.

Pourquoi les moustiques piquent-ils ?

Seules les femelles piquent, et elles le font pour nourrir leurs œufs en leur apportant un maximum de protéines. Ainsi en nous piquant, elles extraient du sang humain tous les nutriments nécessaires à leur descendance avant la ponte.

Les moustiques sont-ils attirés par la lumière ?

Une idée largement répandue est que les moustiques sont attirés par la lumière.

Pour savoir si cette proposition est justifiée, nous vous proposons de faire une petite expérience : quand un moustique est présent dans une pièce allumée, éteignez la lumière de cette pièce et allumez la pièce voisine. Vous constaterez rapidement que le moustique va rester dans la pièce éteinte et continuer à vous tourner autour.

Effectivement, même si de nombreux insectes sont attirés par les lumières de la ville, ce n’est pas le cas des moustiques, ils ne sont pas attirés par la lumière. Cependant il semble que la lumière jaune dispose d’un pouvoir moins attractif.

Alors par quoi sont-ils le plus attirés ?

Vous avez sûrement remarqué que parmi votre entourage certaines personnes se faisaient dévorer par les moustiques pendant que d’autres étaient épargnées. Alors quelles en sont les raisons ? Plusieurs facteurs peuvent être déterminants pour être choisi comme proie par les moustiques. En voici les principaux :

L’émission de CO2

Les moustiques sont attirés par l’émission de CO2 qu’ils peuvent détecter à 30 mètres. Il est important de savoir que plus vous respirez, plus vous dégagez de CO2 et plus vous avez de risque d’être piqué. C’est notamment le cas des personnes en pleine séance sportive. Il semble aussi d’après la revue scientifique The Lancet que les femmes enceintes produisent plus de CO2 et deviennent ainsi plus vulnérables.

De même votre habitation est peut-être particulièrement chargée en dioxyde de carbone. Pour un air intérieur moins saturé, il est important d’aérer surtout en plein été.

Le groupe sanguin

Comme le montre une étude parue en 2004 dans le Journal of Medical Entomology, les personnes du groupe sanguin O sont plus susceptibles d’être piquées.

L’odeur corporelle

Les moustiques sont particulièrement attirés par l’odeur d’acide lactique, d’acide urique et d’ammoniaque. Ces odeurs sont dégagées par notre peau, elles varient suivant les personnes, leurs activités et leur alimentation. Par exemple si vous mangez des yaourts et des aliments fermentés, vous allez produire plus d’acide lactique.

En conclusion, les moustiques ont besoin de plusieurs indices pour repérer leurs victimes. Il est donc difficile pour chacun d’en déterminer la cause exacte. De plus actuellement il existe peu de remèdes totalement efficaces pour éviter leurs piqûres.

Mais voici deux conseils simples pour réduire les risques : Pour protéger l’intérieur de votre maison, la meilleure solution est l’utilisation de moustiquaires ; A l’extérieur, il est bon de privilégier les vêtements longs et amples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *