Moustique > Se renseigner sur les moustiques > Quels sont les prédateurs naturels du moustique ?

Quels sont les prédateurs naturels du moustique ?

grenouille sur des nénuphars

Bien que présents partout sur le territoire, les moustiques sont des insectes mal connus. Pourtant, en apprendre plus sur ces animaux et notamment leurs prédateurs naturels, est le meilleur moyen de se débarrasser de ces petites bêtes qui gâchent vos soirées d’été.

Qu’est-ce qu’un prédateur ?

On appelle prédateurs, les organismes vivants qui chassent des proies pour se nourrir. Comme presque tous les animaux sur Terre, les moustiques ont leurs prédateurs naturels qui permettent de réguler leur population et ainsi d’éviter une prolifération massive. Malheureusement aujourd’hui, les activités humaines tendent à détruire les environnements de ces chasseurs ce qui laisse le champ libre aux moustiques pour se reproduire à l’excès et nuire à l’environnement. Il convient donc d’apprendre à connaître et identifier les prédateurs de cet insecte afin de les protéger et de les réintégrer dans notre environnement pour intensifier la lutte contre la prolifération des moustiques. 

Découvrons ensemble ses principaux prédateurs

Il faut savoir qu’un moustique est un insecte qui se développe d’abord dans l’eau sous forme de larve, avant de passer à l’état adulte sous forme de petite bête volante. Suivant les phases de son développement, ses prédateurs naturels varient. Voici une liste des animaux qui se nourrissent de ces minuscules vampires et que vous pouvez essayer d’attirer dans votre jardin ou sur votre balcon pour apaiser vos soirées d’été.

Les oiseaux insectivores

L’hirondelle et le martinet, notamment, sont des prédateurs voraces du moustique. Un seul individu peut en ingurgiter jusqu’à 3000 par jour. Ce sont également de très beaux oiseaux que vous trouverez très agréable de voir s’épanouir chez vous. Pour les attirer, vous pouvez installer de faux nids pour faciliter leur implantation. Veillez à choisir des endroits calmes, abrités et assez hauts, où ils ne seront pas dérangés par leurs propres prédateurs tels que les chats par exemple. Mettez-leur à disposition de l’eau pour qu’ils puissent s’abreuver mais aussi pour attirer les insectes qui leur serviront de repas. Si vous êtes en appartement et que vous cherchez à les faire venir sur votre balcon ou votre terrasse, pensez à installer une petite planche sous leur nid pour éviter de crépir votre sol de déjections.

Les chauve-souris

Ce petit mammifère nocturne qu’est la chauve-souris se nourrit à la tombée de la nuit, à l’heure même où les moustiques viennent perturber vos repas d’été. La chauve-souris peut engloutir jusqu’à 600 insectes par heure, ce qui fait d’elle une experte de la chasse. C’est un animal nocturne qui aime le calme pour pouvoir se reposer efficacement durant la journée. Pour les attirer il faut donc leur installer des abris à l’ombre des sous pentes. Si vous avez la chance d’avoir un grenier, laissez simplement un accès pour qu’elles puissent entrer et vous verrez alors rapidement ces mammifères s’installer. 

Pour faciliter leur alimentation, vous pouvez faire en sorte de placer à proximité de leur nid une petite lumière qui attirera divers insectes.

Les batraciens

L’avantage des grenouilles et autres crapauds, c’est qu’ils se nourrissent des moustiques sous toutes ses formes, larve comme adulte. Moins voraces que les oiseaux, ils font cependant le travail quand il s’agit de vous débarrasser de ces insectes suceurs de sang. Pourtant, les attirer dans votre jardin n’est pas une mince affaire et pour ce qui est des balcons et terrasses, n’y pensez même pas ! Toutefois, si vous disposez d’un petit coin vert, vous pouvez envisager l’installation d’une mare de taille modeste, suffisamment profonde pourtant, et garnie de plantes aquatiques et de petites cavités qui serviront d’abris aux batraciens. Peut-être aurez-vous la chance d’en voir quelques-uns s’installer dans le voisinage. Et ce sera peut-être aussi l’occasion d’attirer d’autres prédateurs naturels du moustique : la libellule et les poissons.

Les libellules

Les larves de libellule ont un appétit vorace lors de leur développement et elles aiment particulièrement les larves de moustiques. Là encore, pour les attirer mieux vaut posséder un jardin ou vivre à proximité d’un point d’eau. En effet, les libellules ont besoin d’eau pour se reproduire et c’est en milieu aquatique que les larves se développent. Pas besoin d’un grand étang pour les faire venir, quelques plantes aquatiques et des pierres permettent de les voir apparaître autour de chez vous.

Les poissons

Le cycle de vie du moustique se déroule en quatre étapes : l’œuf, l’état larvaire, l’état de nymphe, puis enfin  l’état adulte. Il est donc important de s’intéresser aux points d’eaux afin de limiter la prolifération du moustiques adulte

 En effet, les moustiques femelles pondent toujours leurs œufs dans des eaux stagnantes. Elles vont privilégier les eaux « sales » avec bactéries et parasites ( certaines espèces comment le moustique tigre peut par exemple pondre dans un bassin de la taille d’un bouchon d’eau).

Une piscine parfaitement filtré et traité sera donc un très mauvais nids pour les larves de moustiques au contraire de réservoirs d’eaux infectées comme par exemple l’eau de pluie dans les pots de fleurs, dans les gouttières ou encore dans les vases. Les bassins d’agréments et les piscines hors sols, non filtré, sont donc de parfait gîtes larvaires. 

Comme les libellules, certains poissons, dont la gambusie ou encore les « fathead minnows » se nourrissent de larves de moustiques . Efficace contre la propagation de larves, il est donc très intéressant de les introduire dans vos bassins comme pièges naturels

Ils contribuent par ailleurs, à l’équilibre de l’écosystème des bassins d’agrément . Avant de les introduire, plantez des végétaux aquatiques pour favoriser les cachettes. Vous l’aurez compris, pour attirer les prédateurs naturels du moustique, il faut mettre en place un environnement humide favorable au développement… eh bien oui, du moustique. Comme la nature est bien faite, si vous n’attirez pas les proies, vous n’aurez aucun espoir d’attirer les prédateurs. Mais pas de panique, si vous cherchez à vous débarrasser du moustique, c’est qu’après tout il est déjà chez vous. 


Conserver une belle biodiversité au jardin permet de lutter contre les moustiques de façon naturelle. Les oiseaux, les chauves-souris, les batraciens, mais aussi les reptiles viendront à votre secours pour réguler la population de ces insectes suceurs.

 Dans le cas où vous n’arrivez pas à attirer tous ces chasseurs, quelques gestes simples permettent néanmoins de réduire la présence de l’insecte dans votre environnement : changer l’eau régulièrement de votre piscine hors sol, limitez les points d’eau dans lesquelles les femelles viendront pondre leurs œufs et ornez vos balcons de plantes dont l’odeur repousse naturellement les moustiques (géranium, citronnelle, etc.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *