Moustique > Se renseigner sur les moustiques > Comment reconnaître un moustique grâce à sa couleur ?

Comment reconnaître un moustique grâce à sa couleur ?

moustique rouge

En France 65 espèces de moustiques sont recensées. Souvent considérés comme nuisibles, les moustiques sont les plus importants vecteurs d’agents pathogènes transmissibles à l’être humain. Ils sont présents sur l’ensemble des terres émergées de la planète sauf en Antarctique et en Islande. 

Les moustiques appartiennent à la famille d’insectes appelée Culicidae. Ils sont caractérisés par des antennes longues et fines. Ils ont des ailes pourvues d’écailles, six pattes, deux yeux qui font presque le tour de leur tête et une trompe à la place de la bouche qui leur permet de se nourrir d’aliment liquide (comme le sang). Ils se déplacent en battant très vite des ailes. En effet ils font de 600 à 1000 battements par seconde. La femelle moustique vit de 1 à 2 mois tandis que le mâle vit 3 semaines. Seule le femelle moustique pique les hommes et les animaux, pour se nourrir après l’accouplement. Elle repère sa proie par l’odeur jusqu’à 10m.

Comment identifier un moustique grâce à sa couleur ?

3 principales espèces de moustiques sont présentes en France : les Culex, les Aedes et les Anophèles. Nous allons voir comment reconnaitre l’espèce du moustique grâce à sa couleur.

Moustique Culex : marrons et plutôt ternes

Culex Pipiens : thorax, pattes et veines sur les ailes toujours couvertes d’écailles brunes. De couleur plutôt terne. C’est l’espèce la plus répandue de moustique en France métropolitaine. Le Culex Pipien pique la nuit et en intérieur. C’est celui qui entre dans les maisons et vole autour des oreilles. Il peut voler longtemps et préfère les couleurs foncées. Il n’a aucun rôle pathogène.

Culex Quinquefasciatus : de couleur marron claire, sa taille est peut varier de 4 à 10mm. On le trouve en Inde et aux Etats-Unis. Dangereux il véhicule la filariose et la fièvre du Nil. Il ne vole pas sur de longues distances ni longtemps.

Moustique Aedes : roux avec des bandes claires sur le thorax et bandes blanches sur les pattes

Aedes Caspius : très présent en Camargue, il mesure 5mm,  il est roux avec des bandes claires sur le thorax dans le sens horizontal et des bandes blanches sur les pattes. Il pique  la peau le jour et plutôt en extérieur. Grace à sa taille, il a une grande portée de vol et se laisse entrainer par le vent.

Aedes Albopictus, communément appelé « moustique tigre ». Il a des rayures blanches sur les pattes, son abdomen est rayé noir et blanc et une ligne longitudinale blanche au centre de son thorax est visible à l’œil nu. Il est actif toute la journée. Les femelles sont très agressives et ses piqures sont douloureuses. On le retrouve surtout en ville. Il se déplace peu. Sa taille varie de 2 à 8mm. 

Il est connu comme étant l’un des moustiques les plus nuisibles pour la santé notamment lorsqu’ils piquent la peau des enfants. Il est en effet possiblement transmetteur du  Chikungunya, du virus Zika et de la Dengue.

Aedes Aegypti mesure 5mm. Originaire d’Afrique, il est marron foncé, il a une tâche en forme de lyre sur le thorax et des marques blanches sur les pattes. Il est maintenant très répandu dans les zones tropicales (Guyane, Guadeloupe par exemple). Il peut transmettre la dengue et la fièvre jaune. Il pique le jour.

Moustique Anophèle : petites tâches noires et blanches sur ses ailes

Anophèles Gambiae : petites tâches noires et blanches sur ses ailes. Leur corps au repos a son abdomen relevé. Actif à l’aube et au crépuscule. Leur vol est insonore. On le trouve en Afrique, en Asie et dans les régions néo-tropicales, mais il est aussi de plus en plus présent en Corse et en Camargue, leur développement ayant été favorisé par la riziculture. Ils sont fréquents dans les rizières et les marais. Il est alors important d’augmenter notre protection contre ses piqures prés de genre de zone, d’autant plus que l’eau stagnante est optimal pour le développement des œufs et des larves de moustiques. Dangereux pour la santé, il peut transmettre le paludisme s’il est porteur du parasite plasmodium. On rappelle que le paludisme est une des premières causes de mortalité infantile en Afrique. Il préfère les couleurs foncées. On ne le retrouve pas en Antarctique, en Islande, en Polynésie et aux Seychelles.

Vous savez maintenant à quelle espèce appartient le moustique qui rôde autour de vous. Leur couleur, significative pour chacun d’entre eux, permet de mieux les appréhender pour mieux vous en protéger. Surtout s’il s’agit d’espèces porteuses d’agents pathogènes. Se protéger des moustiques reste donc la meilleure solution pour échapper aux nuisances plus ou moins graves qu’ils apportent. 

Pour éviter les piqures de moustique, portez de préférence des vêtements clairs. Limitez les activités en extérieur à l’aube et au crépuscule. Réfugiez-vous dans des endroits frais que ces suceurs de sang détestent et n’oubliez pas l’utilisation de multiples types de protection comme par exemple les moustiquaires ou les bracelets. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *