Moustiques en Afrique du Nord : comment s’en protéger ?

afrique du nord

L’Afrique du Nord est un continent fascinant pour sa culture, ses paysages et son histoire. Chaque année, des milliers de Français partent au Maroc ou en Egypte pour découvrir les pyramides et les palais. Malheureusement, c’est également le continent qui est le plus touché par les maladies et les épidémies mortelles. Ces maladies sont souvent propagées par les moustiques et leurs piqûres. Quels sont les risques et comment se protéger ?

Quelles sont les maladies propagées par les moustiques en Afrique du Nord ?

Leishmaniose : la leishmaniose cutanée est une maladie très fréquente en Algérie, en Lybie, au Maroc et en Tunisie. Elle se manifeste par l’apparition de papules rouges qui se recouvre peu à peu de croute. Si elle n’est pas traitée rapidement, elle peut laisser des cicatrices.

Le paludisme : aussi appelée « fièvre des marais », cette maladie touche plus de 200 millions de personnes chaque année. Neuf cas sur dix proviennent malheureusement du continent africain. Le paludisme peut entraîner des fièvres intenses, des céphalées et des vomissements. Elle est surtout présente en Afrique du Sud mais elle se propage de plus en plus vers le nord du continent.

La dengue : l’Organisation Mondial de la santé, OMS, recense en moyenne 50 millions de cas chaque année. Elle fait d’énormes ravages dans les régions tropicales et subtropicales. Les symptômes de cette maladie sont : le vomissement, les migraines, des douleurs articulaires ou musculaires et des éruptions cutanées comme la rougeole. Des cas de dengue ont été recensés en Algérie, en Lybie et au Maroc.

La fièvre jaune : cette maladie virale touche en moyenne 200 000 personnes chaque année. Présente notamment en Amérique du Sud et en Afrique, elle peut être transmise par des moustiques comme l’Aedes et Haemagogus. Les symptômes sont les suivants : fièvre, céphalées, ictère, myalgies, nausées, vomissements et fatigue. Des cas de fièvre jaune ont été recensés dans tous les pays d’Afrique du Nord comme l’Egypte, la Lybie, la Tunisie et le Maroc.

La fièvre du Nil occidental : depuis les années 2000, cette fièvre a infecté plus de 15 000 personnes pour près de 5 000 décès rien qu’aux Etats-Unis. Les symptômes sont les fièvres, les céphalées, les douleurs musculaires, les éruptions cutanées. Lorsque la maladie se développe, elle peut entraîner des confusions, des tremblements, et même des convulsions. Elle est surtout présente en Algérie, en Tunisie et au Maroc.

Le chikungunya : cette maladie est très active en Afrique, en Asie du Sud-est, en Inde et au Pakistan. Les symptômes d’une infection sont les fortes fièvres, les maux de têtes et les douleurs articulaires et musculaires. Elle touche tous les pays du continent africain sans exception.

Quels sont les moustiques présents en Afrique du Nord ?

En Afrique du nord, des études scientifiques en récences trois grandes familles de moustiques :

Les anophèles gambiaes : cette race de moustique est composée de plus de 400 espèces. En Afrique, il est l’un des vecteurs du paludisme qui est l’une des premières causes de mortalité infantile en Afrique.

Moustiques Aedes : il s’agit du principal vecteur de la dengue. Il s’est propagé sur le continent africain pendant les dernières décennies. Cela à cause du commerce international de pneus usés dans lesquels ces moustiques aiment pondre leurs œufs.

Moustique Tigre : cette espèce a été implantée en Afrique pendant les années 1990. Son arrivé a permis l’émergence de certaines maladies comme le chikungunya ou la dengue.

Comment préparer son voyage ?

Pour lutter contre ses moustiques et prévenir des éventuelles maladies graves, il est vivement recommandé de se rendre dans un centre de vaccination avant de partir en voyage en Afrique. Les professionnels de la santé pourront mettre en évidence les principales maladies présentes dans les secteurs du voyage. Une fois les maladies bien identifiées, les médecins pourront appliquer au patient tous les vaccins nécessaires. En fonction de la situation du patient (grossesse, jeune âge, médicaments, problèmes de santé…), le médecin donnera certains conseils utiles pour éviter les risques. Il peut même déconseiller et interdire une personne de voyager si le danger est trop grand.

Comment se protéger des moustiques ?

Lorsque l’on voyage en Afrique, il existe quelques gestes simple du quotidiennement qui peuvent facilement protéger des moustiques et ainsi éviter un grand nombre d’infections. Il est conseillé de dormir chaque soir sous une moustiquaire imprégné de bonne qualité. Elle protège le corps contre toutes les piqûres pendant la nuit, au moment où les moustiques sont les plus virulents. Les pièces climatisées sont également de bons remparts. Les moustiques aiment se propager autour des zones d’eau stagnes. Il est conseillé d’enlever toutes les sources d’eau inutiles comme les ports de fleurs ou les gamelles pour les animaux par exemple. Pendant la journée, les sprays anti-moustiques protègent idéalement la peau. Pour les personnes les plus sensibles, la seule solution est de porter des vêtements longs qui couvrent les parties du corps (jambes, bras et cou). Pour les personnes fragiles comme le bébé, les femmes enceintes ou les personnes âgées, il faut redoubler d’attention. Ces précautions doivent être appliquées à la lettre. Les produits doivent être adaptés à leurs situations comme des anti-moustiques pour bébé par exemple. Les sorties en extérieurs doivent être plus courtes et très surveillées.

Pour conclure, les moustiques en Afrique du nord sont extrêmement dangereux pour l’être humain. Seuls des vaccins adaptés et des gestes du quotidien simple peuvent protéger les voyageurs qui veulent découvrir ce continent fabuleux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.